Où acheter le pantalon idéal ?

Aujourd’hui, nous poursuivons notre quête du pantalon idéal. Dans le dernier article, j’essayais de vous indiquer de manière exhaustive tous les points à surveiller afin d’avoir des pantalons qui tombent le plus parfaitement possible. Bien sûr, la perfection est une question de point de vue mais les quelques principes évoqués sont suffisamment larges pour laisser s’exprimer toutes les sensibilités.

Petit rappel de ce que l’on cherche

Pour condenser le précédent article, on recherche dans l’idéal, pour des pantalons habillés, des coupes relativement carotte, avec des tailles plutôt hautes et des jambes relativement fuselées. Le tout permettant bien sûr d’avoir des plis centraux nets et sans discontinuité. Une ligne pure en somme.

Dans l’idéal, cela ressemble à peu près à cela: une taille haute, des jambes fuselées, des plis nets.

Deux points à souligner: tout d’abord, le pantalon présentée plus haut est bespoke, fait par Salvatore Ambrosi, le pape international du pantalon sur-mesure. On ne pourra pas toujours avoir un tel résultat dans la vraie vie, en fonction de nos moyens. Ensuite, ce genre de pantalon est assez habillé.

Mon rêve absolu: un jean coupé comme un pantalon de costume, le pantalon le plus polyvalent du monde, fait en demi-mesure par Luxire

Ainsi, pour ceux qui souhaitent des pantalons moins habillés à porter avec des vestes plus casual (généralement plus courtes et en coton par exemple), on pourra se permettre des chinos et des jeans plus ajustés. Cependant, gardons à l’esprit que ces pantalons seront moins habillés et s’accommoderont moins facilement de vestes plus habillées.

Un bon exemple de style casual-chic par Fabio Attanasio: une veste déstructurée bien accompagnée par un jean. Remarquez que le jean n’est pas skinny pour autant, on parle de semi-slim

Pantalon homme

Dénicher un pantalon casual idéal

Comme expliqué plus haut, si vous êtes à la recherche d’un pantalon semi-habillé et sans pli central, il sera relativement simple de trouver votre bonheur avec l’offre pléthorique existante en prêt à porter.

On cherche donc un pantalon avec une taille pas trop basse, des jambes assez fuselées (on parle de semi-slim comme pour le jean de Fabio plus haut) et une longueur relativement courte pour limiter que le pantalon ne tasse trop en bas. Libre à vous d’ailleurs de faire un ourlet sur votre jean/chino pour imiter les bas-revers de pantalons habillés.

Une belle leçon de The Nordic Fit sur les pantalons casual: le jean et le chino ont des coupes assez similaires en fait, ajustées mais pas trop. D’ailleurs, remarquez que ce genre de pantalons est parfait pour être associé à une veste destructurée en coton.

Les pantalons de ce type sont assez faciles à trouver en PAP et il me semble dommage de dépenser des sommes trop importantes pour des pantalons aussi casual. A la limite, une demi-mesure est un bon compromis pour un chino ou un jean un peu plus original (pinces, pattes de serrage, tissu particulier etc.).

Pour un jean, mes recommandations seront les usual suspects, c’est à dire Uniqlo, April 77 (coupe Heavy Dictator), Unbranded Brand, Bonnegueule et enfin Renhsen. Ces recommandations sont faites par ordre de prix (de 50 à 250 euros) et de qualité, du moins au plus. Elles feront toutes très bien le travail, surtout avec des tissus bruts selvedge. Ensuite, la différence se fera au niveau des finitions.

Les jeans Bonnegueule, un bon milieu-haut de gamme avec un excellent rapport qualité/prix

Normalement, deux jeans vous suffiront: un brut assez épais, idéalement selvedge, et un plus léger et estival dans un bleu plus clair. Pour rappel, on évite le slim et on se tourne vers des coupes semi-slim ou tapered: cela vous évitera l’effet jambes de crevettes. La différence entre un slim et un semi-slim ? Les deux sont ajustés au niveau des cuisses. Cependant, le semi-slim est moins moulant au niveau des mollets et des chevilles. Cette ouverture plus large permet notamment de mieux accompagner des chaussures habillées. La polyvalence et le confort, toujours !

Un bon exemple de fit avec ce Jean selvedge Bonnegueule. Pas besoin de faire plus serré

Pour les chinos ensuite, la palette de choix est plus large: tout le monde fait du chino aujourd’hui, dans une myriade de couleurs. Les différences se feront au niveau de la qualité du tissu (et son épaisseur: un tissu plus épais aura un meilleur tombé), des détails sartoriaux (pinces, taille haute ou pattes de serrage) et de la qualité de la coupe. Rappel, je parle ici des chinos semi-habillés, sans plis centraux à la base (vous pouvez le rajouter ensuite au fer si vous y tenez). Les chinos plus habillés ont (ou devraient avoir) une coupe légèrement différente et plus proche de celle du pantalon de costume.

Il est donc intéressant pour toutes ces raisons de se pencher vers des marques plus qualitatives (et donc plus chères) pour avoir de bons chinos que l’on peut porter toute l’année. En effet, un chino épais ne tient jamais trop chaud en été (en coton en tout cas, le moleskin est une autre histoire). En revanche, les chinos entrée-de-gamme ont généralement des tissus très fins (car moins chers) et présentent souvent de l’élasthanne dans leur composition (pour masquer une coupe trop serrée ou approximative). Ainsi, à moins que vous ne cherchiez un chino très casual ou léger, je vous recommande de chercher des toiles un peu épaisses, que vous souhaitiez porter votre chino dans un registre habillé ou workwear.

Entrée de gamme

Les chinos sont assez similaires dans cette gamme de prix, je parle des chinos sous la barre des 50-60 euros (hors soldes): tissu assez fin, taille plutôt basse et finitions correctes. Vous en avez pour votre argent. Faites-vous plaisir en faisant le plein et profitez de toutes les couleurs osées qui vous viennent à l’esprit, l’addition ne sera pas trop salée. Ce genre de chinos est donc parfait pour expérimenter avec la couleur et pour avoir des pantalons que l’on ne craint pas trop d’abîmer (lisez boites de nuit, soirées alcoolisées et backpacking par exemple).

River Island: des chinos corrects, accessibles et disponibles dans de nombreuses couleurs

Dans cette gamme là, on peut penser à River Island, Uniqlo et Bexley par exemple. Ces marques proposent à des prix très corrects des chinos qui tiendront la route pour un port assez décontracté.

Moyen-haut de gamme

C’est là que les pièces intéressantes se trouvent ! On commence dans cette gamme de prix (environ 100-150 euros) à trouver des pantalons avec des tissus qualitatifs et de bonnes finitions. Il est alors recommandé de commencer par des bons basiques qui vous suivront, comme un chino bleu et un chino beige. Cela permettra de rentabiliser vos achats.

Le chino DNM Pieces, un très bon basique qui se porte habillé et décontracté 

Dans cette gamme de prix, je pense notamment à DNM Pieces, NN07, Patron, Harry’s 1982 (mention spéciale pour leurs chinos aux finitions sartoriales avec des pattes de serrage par exemple) et enfin Two Italian Boys (mention spéciale pour leur choix de tissus parfois assez funky).

Le chino Brooks de chez Harrys 1982: un chino semi-habillé avec des pattes d’ajustement

Pour finir, je n’aborde pas vraiment le très haut de gamme comme PT01, Bernard Zins et Incotex car il me semble excessif et surtout prématuré de payer 200 euros pour des pantalons semi-habillés. Pareil pour la demi-mesure, rarement intéressante sur un pantalon non sartorial (sans pli central j’entends). Vous pourrez vous lâcher plus sur les pantalons habillés, conseil d’ami !

Un pantalon Bernard Zins, ingénieur pantalonnier – cher mais beau ! 

Ces marques font de très belles choses, bien entendu, cependant il me semble prématuré d’acheter des pièces trop haut de gamme lorsque l’on commence à construire une garde robe habillée. Il vaut mieux privilégier une certaine rotation au début en faisant un compromis prix/qualité.

Trouver le pantalon habillé idéal

C’est là que commencent les choses sérieuses: un pantalon habillé est une des pièces les plus polyvalentes qui soient à mon sens. Ce genre de pantalon accompagnera à merveille une veste dépareillée mais aussi un t-shirt, un col roulé ou un simple pull. On parle souvent de porter une veste avec un jean, mais jamais de porter un pantalon habillé dans une tenue vraiment décontractée. Pourtant, ce sera le détail chic de votre tenue, notamment en été quand il fait trop chaud pour pouvoir porter une veste !

Le genre de coupe qu’on aime ici: ajustée juste ce qu’il faut, par Zanella

Ces pantalons habillés sont ceux dont je vous parlais dans l’article sur le pantalon idéal: des pantalons à plis, avec une ligne nette et ininterrompue. Si vous n’avez pas encore lu cet article, je vous invite à le faire afin que nous soyons sur la même page !

Même avec une simple marinière, la pantalon habillé fait toute la différence – par Luca Rubinacci

Pour ces pantalons, il vaut mieux commencer directement par le moyen-haut de gamme et éviter l’entrée de gamme car ces achats vous suivront des années à votre plus grand bonheur. C’est peut-être le genre de pantalon que je porte le plus et je ne regrette pas ces investissements. Cependant, on est sur Le Dandy du Taudis, et je vous propose donc bien sûr des astuces destinées aux bourses plus modestes. No stress !

Concernant les styles pour commencer, je vous recommanderais de commencer par des couleurs très polyvalentes comme le beige, le bleu moyen et le gris (clair ou moyen). Pour les matières, de beaux cotons épais (le choix idéal pour un premier pantalon beige ou bleu marine) se porteront toute l’année, la flanelle (grise notamment) sera parfaite pour l’hiver et des laines plus ou moins fines vous accompagneront presque toute l’année. Enfin, vous pourrez vous amusez ensuite avec des matières comme le corduroy ou la laine fine, et avec des couleurs comme le vert olive, le blanc voir même le jaune !

Le vintage

C’est la solution Dandy du Taudis ! Le vintage permet de dénicher de bons pantalons en laine ou coton avec de belles coupes. Avec des prix mini et un petit passage chez votre retoucheur, vous aurez votre pantalon idéal !

Je précise que cette solution nécessite un bon retoucheur car les pantalons vintage sont coupés plus amples généralement. Cependant, une jambe se retouche facilement pour s’adapter à votre morphologie. Mieux vaut une jambe trop large à la base que trop serrée: on peut enlever du tissu, il est plus dur d’en rajouter ! Un tour de taille un peu trop grand se retouche, une jambe s’affine, un bas se raccourcit et se rétrécit, no stress les amis.

Un pantalon à dix dollars, un passage chez le retoucheur et voilà !

L’intérêt du vintage, c’est que les pantalons que je vais vous recommander sont déjà dotés d’une taille assez haute, voire aussi de pinces et de pattes de serrage. Ces détails coûtent cher en prêt à porter, vraiment cher. Ainsi, pour moins d’une cinquantaine d’euros, on peut trouver de beaux pantalons habillés vintage qu’il ne vous reste plus qu’à ajuster chez votre retoucheur pour une trentaine d’euros environ. En général, cette astuce permet de payer 2 à 3 fois moins cher qu’en prêt à porter haut de gamme ou qu’en demi-mesure.

Où les trouver ? plusieurs options s’offrent à vous:

les fripes physiques permettent de voire les pantalons directement et notamment d’observer le tissu afin de juger de sa qualité. Sur Paris, en plus des fripes classiques que l’on trouve dans le marais par exemple, il existe des fripes spécialisées dans le vêtement tailleur, je pense notamment à Chez Ammar dans le XVIIe et Simon’s dans le XIIIe, de belles adresses pour les passionnés !

Les fripes en ligne vous offrent un choix de pièces généralement plus restreint mais de meilleures qualité. En plus, vous pouvez sur ces sites voir directement les mesures des pantalons afin de les comparer avec les pantalons que vous possédez déjà. Enfin, c’est une bonne solution pour ceux qui ne sont pas sur Paris. Je vous recommande donc de vous rendre sur Savvy Row et le Vestiaire du Renard afin de trouver votre bonheur. Petite précision: un fripier spécialisé (en tailoring ici) coûte plus cher qu’un fripier généraliste car celui-ci effectue un travail de recherche des pièces dans les fripes généralistes au préalable.

Enfin, je ne pouvais pas parler de vintage sans parler d’Ebay (.com bien sûr). Sur ce site centralisant les annonces du monde entier, on peut faire de très belles affaires (mes pantalons habillés m’ont coûté en moyenne 20 dollars !) à condition d’être attentif. En entrant les bons mots clés, vous pourrez trouver sur ce site de beaux pantalons habillés, de marques de renommée parfois.
Concernant les points à surveiller, je vous conseille de faire attention à la matière, aux marques, à la taille indiquée (en système uk, il faut faire la conversion pour trouver ce que l’on cherche) voire idéalement aux mensurations pour être sûr (même si vous passerez probablement par la case retouche).
Enfin, par rapport aux marques, on trouve de belles choses en vintage chez Zanella, Brooks Brothers et Ralph Lauren, la qualité était au rendezvous à l’époque ! Cependant, ne vous laissez pas juste guider par les marques, on trouve de beaux produits chez des marques inconnues.

Un autre pantalon vintage retouché, tout droit sorti d’Ebay et pour des clopinettes ! 

le Prêt à porter

Si le vintage ne vous parle pas (vous aimez le neuf, vous n’aimez pas le principe de porter les vêtements déjà portés etc.), il existe quelques solutions en prêt à porter, bien que moins accessibles.

Moins accessibles car il est dur de trouver un pantalon habillé avec une belle coupe ailleurs qu’en moyen voir haut de gamme. Cette solution risque donc de vous faire casser légèrement plus la tirelire. Et comme toujours, n’oubliez pas les quelques retouches nécessaires pour que le pantalon vous aille parfaitement ! (les retouches sur pantalon ne sont pas chères heureusement).

Le Taylor chez Epaulet, un très beau chino habillé en coton avec une taille haute

En tout cas, je vous recommande chaudement en prêt à porter les marques suivantes, dont notamment les marques de chinos que j’hésitais à vous recommander précédemment: Bernard Zins, Zanella, Epaulet New York et enfin Husbands Paris. Coup de coeur pour les deux dernières marques qui proposent des pantalons à la fois taille haute et fuselés. Et même si le prix est trop élevé pour vous, n’hésitez pas à y jeter un œil, ça fait toujours plaisir !

Le sur-mesure

Dernière solution pour dénicher le pantalon de vos rêves, le sur-mesure. Alors, quand je parle de sur-mesure, je parle aussi bien de la demi-mesure industrielle que du bespoke traditionnel. On ne peut pas tous mettre 1000 euros dans un pantalon Salvatore Ambrosi après tout !

Cette solution est très bonne si vous avez une morphologie atypique, si vous voulez un pantalon avec des tissus précis ou des détails particuliers, ou tout simplement pour le plaisir de l’expérience.

L’intérêt d’un bon sur-mesure: une belle coupe et de chouettes détails ! – Par Zaremba Bespoke

Je vais vous parler de demi-mesure car il s’agit de ce que je connais le mieux. De plus, c’est la solution la plus accessible.

Si vous voulez choisir un endroit sur Paris, je vous recommande personnellement Confident Paris et Blandin et Delloye. N’hésitez pas à me donner vos adresses aussi si vous avez des idées😉. Ces deux enseignes sont très à l’écoute de leurs clients et peuvent adapter leur propre style à vos envies. Ensuite, je vous conseille tout de même de préciser que vous souhaitez un pantalon avec un taille plus haute que d’habitude et une jambe moins fine que ce qu’il se fait actuellement: il faut préciser que vous souhaitez un pantalon qui ne casse pas, ni au niveau de la chaussure (si cela vous plait), ni du genou (le plus important). Je vous donne ce conseil car les pantalons trop serrés sont malheureusement en « vogue » ces derniers temps.

Enfin, pour les plus courageux et les plus pointus d’entre vous, je vous recommande d’essayer mon choix préféré, Luxire ! Luxire est une enseigne de demi-mesure en ligne au principe très simple: vous choisissez parmi les différents tissus dont ils disposent (dont notamment des VBC, Minnis et Dugdale de très bonne facture), vous entrez les mesures du pantalon et choisissez enfin tous les détails que vous désirez: pinces, taille haute, fermeture à la Ambrosi (comme sur l’image de couverture), side-adjusters etc.

Un pantalon racé et bien coupé par Luxire, ça donne envie non ? 

Comme vous l’avez compris, cette solution est plus technique car elle demande idéalement de disposer d’un pantalon qui vous va parfaitement pour ensuite le reproduire en choisissant le tissu et les détails de votre choix. Ensuite, il faut savoir que le service client de Luxire est réactif et bon, et que Luxire est probablement le seul endroit où vous pourrez personnaliser autant vos pantalons ailleurs qu’en bespoke. No pain, no gain ! Et puis, Luxire propose des pantalons d’essai peu onéreux pour vous faire la main au début.

Idéalement donc, pour commander sur Luxire, trouvez un pantalon en prêt à porter (ou en vintage), retoucher le pour qu’il vous aille parfaitement et voilà ! Il ne reste qu’à retranscrire les mesures.

Conclusion

J’espère vous avoir donné avec ces deux articles sur le pantalon toutes les astuces pour reconnaître et trouver un pantalon avec une bonne coupe. Ces articles me tenaient à coeur car le pantalon est trop souvent délaissé. On le fait passer après la veste, on choisit mal sa coupe, on ne connait pas toutes les options qui s’offrent à nous etc. Pourtant, le pantalon est la pièce que vous pouvez toujours porter, qu’il fasse chaud ou froid, que votre style soit formel ou non.
J’espère que vous avez pris du plaisir à lire ces articles, même s’ils pouvaient être assez techniques et arides par moment.

Quoi qu’il en soit, je vous souhaite une belle journée et je vous dis à bientôt,

Partage cet article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *